Tag:
Acid -> Acid

Octobre 2020

Août 2020

Mars 2020

Janvier 2020

Novembre 2019

Octobre 2019

Septembre 2019

Juin 2019

Mai 2019

Mars 2019

Février 2019

Janvier 2019

Octobre 2018

Juillet 2018

Mai 2018

Mars 2018

Février 2018

Mars 2017

Décembre 2016

Septembre 2015

Mars 2015

Janvier 2015

Croydub / Hardtek

Hardtek Party@Le Zoo/Usine - Genève (ch) - 24/01/2015

The art of acid

THE ART OF ACID Part 1

Interferenz

Soirée INTERFERENZ novembre 2014 à l’Usine: deuxième année pour commande scéno sur deux étages qui a sidéré bien des teufard-es. Faut dire que c’était comaque, massif, genre mastoc !

ZOO: MEGATRON = en fond de scène, de gigantesques ailes constituées de 40 panneaux LED de 50/50cm – à 7% de puissance, on est bon, après c’est moins la fête pour les yeux… Sur les côtés, on a construit des modules attaqués par 4 projos grands angles qui bavaient pas. Et au plafond, une vaste toile d’araignée remplie de projecteurs LEDs pour y insuffler de la couleur et des frayeurs. Pour peaufiner le tout, deux toits en clefs de voûte, avec en leurs petits nids 4 projecteurs scan qui balaient toute la salle sans mettre de poussière.

KALVINGRAD: KUBRIK = sur scène, 4 modules de 3mètres de haut (un module étant composé de 6 écrans de projection contourés de 15 barres LEDs… Tu suis ?). Au plafond, un cocoonesque CUBE d’un mètre, squelettisé de 24 barres LED (beau ce truc !!), dont les arrêtes projetaient 4 tiges LED menant vers des écrans de côté (tu suis toujours? Sinon check les images, ça aide!). Ceux-ci formaient 4 antennes de 2 mètres de haut suspendues à mi-hauteur contre les murs. Des murs haletants du coup, ou pulsant si tu préfères, des murs qui battent de l’aile, dans le bon sens du terme évidemment.

Ce qui nous fait: 7200 LEDs, monitorées par 15 univers DMX via un storm ! ça te fait peut-être aucun effet, nous on a encore les yeux gros !

Tu veux connaître la geekerie du truc ? Read the following…
Au ZOO, 4 ordis. N°1 avec touchdesigner (création médias temps réel), qui envoie via carte acquisition sur N°2, où Resolume travaille et envoie via TCP spout sur un serveur TCP syphon (N°3) par un câble RJ45, au N°4 monsieur MacPro et son VDMX qui découpait le signal avec Madmapper. Ce petit train envoyait ses locomotives soit pour la matrice vidéo soit pour le serveur LED, le tout avec du 60 images secondes… Allez, dis-le que ça fait rêver !(?)
En bas, étage Kalvingrad, 2 ordis avec VDMX: un pour la projection vidéo, et un autre avec Modul8 et Madmapper pour le LED.
Autrement dit: un usage étendu des softs du rayon, (presque) toute la panoplie y est passé! C’est drôle! Non?!

Tout cela architecturé par une équipe de joyeux drilles qui donnent comme ils bossent: à plein. Sérieusement, le public nous a fait sentir son plaisir, et c’était spécialement bon.

Organisation: GLOBALE KALVINGRAD / MAKHNO / ZOO
Scenographie: Studio Corium, staminart, yony, fredo, le salle gosse
Tech:  Alex, Mika, Bou, Yony, équipe du Zoo, Benji
Visuals ZOO: Mika ventura, VJzero
Visuals Kalvingrad: Av exiters, Yony

Texte © studio corium

10 years of viper

Avec l’amélioration du sound system, l’équipe tech du Zoo a dû se l'a jouer recyclage de matériel déjà disponible. L’inspiration est venu du label invité le samedi, c’était les 10 ans de Viper. Nos animaux sauvages sont partis sur une vipère du désert!
Tout commence par le corps de l’animal qui traverse la salle de part en part pour donner l’impression que le reptile s’enlace autour de l’architecture de la salle. Les techniciens ont utilisé massivement des trilites en commençant par monter au sol le corps avec les cerces, de manière à ce qu’elles épousent le tour des premiers poteaux. La suite de la vipère s’est construite au fil des possibilités des pièces disponibles au Zoo. Une fois cette ossature fini, la phase d’habillage a pu commencer. Dans le but de donner une impression d’écaille sur le corps de la vipère, le staff a utilisé des carrés contreplaqués blancs accrochés en biais sur la structure. Ces écailles étaient éclairées de l’intérieur par des pars led. Cette mise en place permet de mettre en avant la peau du serpent et de créer une dynamique à la structure.
Afin de recréer l’environnement naturel de l’animal, les animaux du Zoo sont venus habiller les extérieurs de feuillage avec les treillis.
Pour réaliser la tête de reptile, les hommes de l’ombre ont construit une ossature en trillites constituée de trois cerces plates de 2 m (deux pour la tête et une pour la mâchoire).
Afin de modéliser la tête, le staff a eu recours d’une bande de grillage de poule pour donner la forme voulue, puis ils ont repris le même habillage pour le corps (carré contre plaqué de différentes tailles).
Afin de réaliser le regard du serpent, le staff a projeté une image d’oeil de serpent trouvé sur le net sur une plaque de contre-plaqué. Les contours ont été dessiné au marqueur, puis découpé à la scie sauteuse. La même technique a été utilisé pour la langue. Une fois placé au centre l’arrière scène, il ne manquait plus que quelques finitions. Deux triangles de lycra blanc sont venus habiller les bords de la mâchoire. Dans le but de donner un côté plus vivant à cette tête, un ventilateur a été placé dans le gosier, surplombé d’une machine à fumer. Touche finale, deux couches de diffuseurs ont été placé derrière les yeux de manière à homogénéiser la source qui les éclairaient.
Un résultat magnifique pour un week end dantesque!!!

Get Mash Up / The Lords Of Acid

DREAM SHADOW
Sophie Le Meillour propose une installation visuelle à base de stores vénitiens, accompagnée de la Vj Berlinoise Jem The Misfit.
Ce médium simple et ordinaire s'est fait détourner et mapper pour la soirée THE LORDS OF ACID au Zoo le 11 octobre 2014, avec l’aide précieuse d’Alex, et l’ingéniosité de William Fournier.
À tirer sur les ficelles comme une marionnettiste durant la soirée, ses lattes de store deviennent ludiques dans l’orientation et leur modularité. À la recherche d’un rendu industriel, un jeu de lumière striée se module dans l’espace.
La projection transperce les écrans, où les murs deviennent fenêtres animées.

Aux amateurs de Techno, en référence au Pano !

Sophie Le Meillour

THE LORDS OF ACID [ACID-HOUSE] @Zoo Usine Geneva, 11.10.14

A Journey Through UK Garage / Boom Factory

Le Zoo réinvitait pour cette soirée le collectif free party: Boom Factory. Les deux compères, Félix (Zoo tech) et Charly (Boom Factory), ont réalisé un certain nombre de recherches pour créer cette installe. Le projet étant d’utiliser massivement du lycra, matériau bien connu des free party. Toutefois l’équipe a essayé de sortir du cliché goa (lycra troué) et avoir une approche différente. Ces deux camarades se sont donc appuyés sur une structure existante, c’est sous la forme d’un clin d’oeil en apportant leur vision que cette structure est née.
De manière à créer une installation homogène, l’équipe a du fabriquer une pièce unique de lycra entièrement réalisée à la main. Celle ci était installée depuis la fond de scène jusqu’au devant la régie. Dans le but de réhausser le centre de salle, deux trous de 2 m de diamètre ont été imaginés. Ces puits de lumière centrale offrent la possibilité d’installer 2 cerces de 2 m pour accrocher le lycra. Les lumières ont été disposées sur ces cerces afin de pouvoir projeter au dessus du lycra en cachant la source de lumière. Cet agencement rend possible un éclairage plus régulier sur l’ensemble de la structure.
Face a l'espace utilisé par cette implantation le nombre d'accroche pour les vidéo projecteur fut réduit d'autant plus que la focal de ces dernier oblige un recule non négligable nous etions d'autre par limité a 3 source vidéo differentes. Petite astuce, l’équipe a créé des modules d’écran symétrique de façon à utiliser deux vidéo projecteurs pour un même module (système en miroir). Pour immerger les Dj dans cette ambiance, la vidéo les entourait totalement sur scène. Avec un focus acceptable sur 5 m de distance, un vidéo projecteur offre la possibilité de jouer sur trois différents plans dans ces 5 m.
Le défi était donc de réutiliser le lycra et l’installation du 21 juin dernier pour l’updater en amenant de la vidéo à défaut de lazers.

Salvation / Croydub

Week end spécial! Le Zoo accueillait Mondkopf pour live audio-visuel immersif. Les animaux techniques ont donc pris ce terme à la lettre! Le projet était d’installer de la vidéo devant et derrière eux afin de les entourer d'images.
Le choix s’est porté sur une forme ronde, qui est venue casser les angles habituels des poteaux de la salle en les transformants en colonnes. L’équipe a donc utilisé un demi cercle de 2m pour entourer les poteaux et faire pendre un écran moustiquaire. La moustiquaire est un matériel très intéressant, elle peut être utilisée pour plusieurs plans avec un seul vidéo projecteur. Ceci permet avec peu de sources de créer du volume avec les écrans vidéo. La moustiquaire donne l’impression d’écran découpé en jouant sur plusieurs plans sans faire appelle à un mapping. Pour renforcer la présence de la vidéo pendant le show, les lumières étaient mises en arrière. Ces dernières ne servaient qu’à donner une plus grande dimension à la vidéo.

Zoo is back / Techno Legend

En cette rentrée de saison le Zoo avait le devoir de monter une scénographie de malade pour célébrer la réouverture!
Afin de mener à bien cette mission, Alex, notre fidèle technicien et Yony ont créé de bout en bout cette déco. Cette installation représente un mois de préparation, qui nécessiterait normalement plus du double de temps car l'ensemble de la structure est faite main. Nos deux techniciens ont travaillé avec un système de projection de photos à même le mur et ont modelé la sculpture avec des matériaux tels que du grillage, du papier mâché ou encore du sagex. L’idée de base était de travailler sur un visage de sphinx mais au fur et mesure de l’évolution du projet ce portrait a pris des allures de pharaon.
Pour créer une véritable ambiance dans la salle, les poteaux ont été customisé. Sur les arches, le soleil de Rê rappelait l’intérieur d’une pyramide. L’ensemble des autres décorations était un mixe de multiples symboles glanés lors de recherches.
Pour le plaisir du public présent lors des ces deux fantastique soirées, le résultat fut magnifique, à la hauteur de l'ouverture de saison!

Zoo is Back

Dubstep Redemption / Kill The Love

WEFT est une installation visuelle jouant sur le motif et la trame déstructurée, accentuant ainsi les vides et les pleins. Elle est composée de nombreux losanges de tailles différentes permettant de donner une autre profondeur à la salle. Le fond de scène est composé de 50 losanges de 20cm*20cm, le devant de scène de 85 losanges de 30cm*30cm et enfin la salle de 20 losanges de 40cm*40cm.

Création : Camille de Dieu & LCr

WEFT

ELECTRO CIRCUS

Electro Circus Show c'est l'esprit Rave d'antan et l'ambiance Cabaret punk du futur réunis. Le gros Son, la vidéo et la déco se mélangent pour créer une alchimie FUNKY FREAKS.

L'évènement est organisé par le CENC de genève. Cette installation est contrôlée par un soft dédié qui permet de bouger les lasers et les lights de façon cohérente et adaptée à la musique.

Développé par Francois Moncarey aka MySquare, joué par Kevin Ramseier, VJ par Moooz et Vj likid.

ElectroCircus at ZOO 7 janvier 2014

chateau bruyant night / club trax

Oyé Oyé jeune chevalier des temps modernes ! Pour ce week-end de fin de Janvier nous accueillons Château Bruyant et Club Trax.

L'équipe technique du Zoo a bossé dur comme chaque semaine pour vous préparer une grosse installe spéciale Château Bruyant.

En effet, le brave public du Zoo a du affronter le siège de grandes tours mappées, de grandes murailles d'acier et les assauts lumineux du fabuleux et preux chevalier WSK.

Non non ce n'était pas de la sorcellerie, juste des images.

TOP RANKING / HARDTEK

Pour bien démarrer ce week-end, la team du Zoo nous à concocté une installe chargée pour une soirée sur les deux étages.

Le duo Rabbit Killer nous a fait l'honneur de sa venue. Nous avions déjà eu la chance de les accueillir plusieurs fois sur des évènements comme le Mapping festival ou l'Electron.

Ce samedi n'est pas à plaindre non plus avec l'arrivée du suisse Luis Sanz. Artiste en multimédia, il était arrivé deuxième lors du Mapping Festival de 2010 et est un habitué du Festival depuis maintenant 4 éditions. Mais il ne seras pas tout seul! Niculin Barandun, directeur de LVX TV sera son complice pour la soirée.

Pages